English version      Français



 

 




Il y a quelques années/décennies on entendait parler de recherches sur les énergies nouvelles pour faire face à la crise pétrolière. Ces recherches ont pour la plupart été menées vers des sources d'énergies pas si nouvelles que ça, comme le solaire, l'énergie éolienne ou marée-motrice, ou la géothermie. Mais depuis, quelles sont les avancées ?
Si on passe sous silence tous les progrès concernant les énergies controversées, depuis l'atome jusqu'aux bio-carburants, qu'est-ce qu'il reste de ces recherches ? Par-ci par-là quelques nouveaux matériaux qui sont sensés augmenter le rendement des cellules solaires, quelques pistes qui refont timidement surface avant de replonger, comme par exemple la fusion froide, mais pratiquement, concrètement, quoi de neuf et d'exploité ?
La mise sur le marché de véhicules électriques ou hybrides. Quelle nouveauté, oyez oyez braves gens, on a découvert le véhicule électrique ! Et nous restons toujours sous le joug du stockage de l'électricité qui contraint ces véhicules à embarquer de lourdes et coûteuses batteries, toujours aussi peu pratiques à recharger.

Tout le monde s'accorde à pester contre le prix des carburants, et quasiment tout le monde attend que les chercheurs officiels, ceux qui sont payés pour ça et disposent de matériels conséquents, mettent au point des systèmes capables de nous libérer des énergies fossiles. Certes l'espoir est une force motrice, mais peut-être moins puissante que l'énergie du désespoir. En tout cas bon courage aux attentistes, le temps travaille contre eux (nous) et leur (nous) coûte très cher au final.



Dans le même temps certains font des découvertes prometteuses. Pas le gros truc bien éclairé par  les médias et qui finira bien souvent aux oubliettes. Non, la petite bombe qui donne des résultats, mais qui restera muselée le plus longtemps possible. D'ailleurs pas vraiment besoin de la museler de force, elle se musellera de fait, parce que ces découvreurs manquent de temps, de moyens humains et des moyens financiers. Soit à peu près ce dont disposent les laboratoires, mais que l'on oriente plus volontiers vers des impasses que vers ces pistes-là, de peur de faire des vagues dans l'océan des connaissances de la science officielle. Reste quelques bonnes volontés qui voudraient bien et qui essayent, mais qui sont rapidement confrontés aux difficultés techniques et financières et donc progressent infiniment moins vite que le cours du pétrole.

La situation est donc celle-ci : nous sommes confrontés à un réel problème énergétique, nous avons quelques solutions probables, mais ces solutions ne seront pas examinées de gré, officiellement, si elles font appel à des notions non reconnues par la science officielle elle-même. Une avancée n'est donc même pas étudiée par les scientifiques si elle n'a pas été établie par... eux-mêmes.
On veut bien étudier le fil à couper le foie gras, si le fil à couper le beurre est déjà connu. En clair on tourne en rond.

 

Malgré tout il existe peut-être une possibilité située entre le centre de recherche et le chercheur isolé. La voie du milieu en quelque sorte.

En organisant une structure ouverte et transparente qui puisse donner à un "trouveur" les moyens d'aller au bout de sa trouvaille.
En se limitant à un seul projet raisonnable à la fois.
En mettant en commun les ressources humaines bénévoles.
En mettant en commun les ressources en matériel.
En diffusant en permanence les résultats obtenus (qui sait si ça ne finirait pas par chatouiller quelques industriels).
En collectant des fonds destinés à alimenter ce projet.

C'est dans cet esprit qu’œuvre notre association, avec peu de moyens à l'heure actuelle, mais sans faiblir pour autant. Chaque manipulation nous apporte plus de questions que de réponses, et le chemin qui reste à parcourir semble encore bien long. Cependant nous ne perdons pas espoir de parvenir à un résultat exploitable car chaque manipulation est également la source de réflexions nouvelles qui peu à peu nous fournissent des pièces tangibles du puzzle.

Plus nous serons nombreux à marcher sur le même chemin, plus nous serons nombreux à penser dans la même direction, et plus le chemin sera confortable à parcourir. Ça vous dirait de faire une balade avec nous?

 



© 2012 promtecno.org  |  L'association  |  Nous contacter  |  Abacus  |  Liens  |  Mentions Légales